Notre site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Pour améliorer votre expérience, d’autres cookies peuvent être utilisés : vous pouvez choisir de les désactiver. Cela reste modifiable à tout moment via le lien Cookies en bas de page.


 

Sortie de l'album de La Palatine "Il n'y a pas d'amour heureux" le 11 nov.

La Palatine signe son premier album dans la collection Jeunes Ensembles d'Ambronay Éditions.

L’ensemble français La Palatine, nous convie à un voyage tout en clair-obscur au cœur de la musique italienne du XVIIe siècle. Lamenti, airs et cantates célèbres (Rossi, Merula, Monteverdi…) ou inédits (Savioni) y dépeignent avec passion les affres du désenchantement amoureux.


Créé en 2019, l’ensemble La Palatine a été révélé par le dispositif EEEMERGING+ auquel il appartient depuis 2019. Il se produit dans de nombreux festivals comme le Festival d’Ambronay, Embaroquement Immédiat, le York Early Music Festival ou encore Mars en Baroque. Le jeune ensemble est également lauréat du Concours International H.I.F. Biber (Autriche) ou il a obtenu le prix F.J. Aumann.

« Il n’y a pas d’amour heureux est paradoxalement une belle histoire. L’histoire d’un coup de foudre pour deux œuvres qu’à première vue tout oppose : le Lamento d’Arianna de Monteverdi et la chanson de Brassens/Aragon, Il n’y a pas d’amour heureux. Tout commence à la première lecture du lamento : l’ampleur et la complexité de cette plainte nous a tout d’abord impressionnés. Mais en apprivoisant progressivement la poésie de Rinuccini, nous avons été bouleversés par la puissance émotionnelle de cette histoire, ou les mots d’Aragon résonnaient comme une évidence. Le reste du programme en a découlé naturellement, tant les affetti amoureux abondent dans le répertoire italien du XVIIe siècle. Au fil des pistes, l’auditeur suivra un labyrinthe émotionnel varié et intense, allant de la blancheur immaculée de Rosa bianca de Kapsberger aux reproches ironiques des airs de Merula, en passant par les sentiments doux-amers de la cantate de Savioni. Le Lamento di Zaida Turca de Rossi, lointaine sœur d’Ariane, se place comme la clef de voute de ce programme sur le désenchantement amoureux. » - Ensemble La Palatine


LA PALATINE

Marie Théoleyre soprano
Noémie Lenhof viole de gambe
Nicolas Wattinne théorbe et guitare baroque
Guillaume Haldenwang clavecin & orgue
Musicien invité : Laurent Sauron percussions


Date de sortie : 11 novembre 2022

Modifié le jeudi 10 novembre 2022

Centre culturel de rencontre
d'Ambronay
Place de l'Abbaye
01500 Ambronay

04 74 38 74 00


HAUT