ActualitésMEDIASContact 
English

Le Chant des possibles

Créer une œuvre comme L’Orfeo fait intervenir des instrumentistes, des chanteurs, des metteurs en scène, des programmateurs, un public, etc., tous engagés à divers degrés dans le processus d’interprétation. 

Collectif, textes réunis par Sylvie Pébrier

Emblème du passage entre deux styles musicaux, L’Orfeo de Claudio Monteverdi, que l’on a longtemps cru perdu et dont la tradition d’interprétation s’est trouvée interrompue, a consacré la mise en place des nouveaux principes apportés par la réforme de la musique ancienne.

La question de l’interprétation est d’autant plus vive concernant cet opéra qu’il occupe une place inaugurale dans l’histoire de la musique. Les thèmes de l’origine, du pouvoir du chant, de l’interdit de voir constituent la matière du livret, et les interprètes successifs ne cessent de s’interroger sur la façon la plus juste et la plus nécessaire de donner à voir et à entendre ce chef-d’œuvre au public.

Ce nouveau Cahier d’Ambronay est une invitation à s’interroger sur les ressorts et les modalités d’une telle pratique, à l’occasion notamment du XXe anniversaire de l’Académie baroque européenne d’Ambronay, consacrée à cette œuvre emblématique.


Articles de :

Marianne Massin, philosophe
Sylvie Pébrier, musicologue
Pierre Kuentz, auteur et metteur en scène
Richard Uhl, psychiatre et psychanalyste.

Avec la participation de Leonardo García Alarcón, Laurent Brethome, Victor Torres, Philippe Huttenlocher, Simon Keenlyside.



Mis à jour le 04 nov. 2014


Centre culturel de rencontre
d'Ambronay
Place de l'Abbaye
01500 Ambronay

04 74 38 74 00


HAUT